Plomberie

Les services complets de test et de certification de NSF permettent de garantir que vos produits sont conformes aux normes de performance et aux codes en matière de plomberie, notamment les normes écrites NSF, ASME, ASSE, CSA, ASTM, IAPMO, CISPI, AWWA et PDI et le Uniform Plumbing Code®.  Notre expertise comprend les robinets, les raccords de plomberie flexibles, les séparateurs de graisse, les accessoires et les raccords de plomberie ainsi que les dispositifs anti-refoulement.

De plus, notre réseau mondial peut vous aider à accéder à de nouveaux marchés tels que le Royaume-Uni, l’Australie, la France, l’Allemagne et la Chine. Faites-vous certifier par NSF – la marque de certification la plus largement reconnue et respectée dans le secteur de la plomberie.

Exigences pour l’Amérique du Nord

Que vous fabriquiez des vannes, des robinets, des tuyaux en cuivre, des éviers, des mitigeurs thermostatiques, des dispositifs antirefoulement, des toilettes, des fosses septiques, des douches ou pratiquement tout autre type de produit de plomberie, NSF fournit les tests et les certifications dont vous avez besoin pour obtenir les autorisations nécessaires pour votre produit et la conformité aux codes dans toute l’Amérique du Nord.

Nous testons et certifions selon nos deux normes phares du secteur, NSF/ANSI 14 pour les systèmes de tuyauterie en plastique et leurs composants et NSF/ANSI/CAN 61 pour les composants de systèmes d’eau potable ainsi que selon de nombreuses autres normes. Notre laboratoire interne est équipé et accrédité pour tester pratiquement toutes les normes du secteur de la plomberie, notamment ASME, ASSE, ASTM, CSA et IAPMO. Une fois sur le marché, tous les produits certifiés NSF sont généralement acceptés par les inspecteurs en plomberie et les agences de réglementation partout en Amérique du Nord. NSF émet la marque de code U.P. ou la marque NSF à l’issue de la certification.

Conformité relative à la teneur en plomb

Depuis le 4 janvier 2014, la loi sur la qualité de l’eau potable (Safe Drinking Water Act, SDWA) des États-Unis exige que les produits d’eau potable vendus ou installés pour être utilisés aux États-Unis dans les réseaux publics de distribution d’eau, ainsi que la plomberie des installations, respectent une moyenne pondérée ne dépassant pas 0,25 % de plomb. La certification par une tierce partie de ces produits conformément aux nouvelles exigences en matière d’absence de plomb sera requise dans de nombreuses juridictions. De plus, les états de la Californie, du Vermont, du Maryland et de la Louisiane ont déjà instauré ces exigences pour les produits actuellement sur le marché.

Inhibiteurs chimiques

Pour s’assurer que les inhibiteurs chimiques répondent aux exigences de performance, les fabricants, les laboratoires de tests et NSF International (anciennement BuildCert) ont développé une norme de performance pour les inhibiteurs chimiques destinée à tester la qualité et la performance des inhibiteurs. Le système d’approbation des inhibiteurs chimiques (Chemical Inhibitor Approval Scheme, CIAS) est désormais un système de certification bien connu au Royaume-Uni et au-delà et est souvent utilisé comme référence par les fabricants et les certificateurs tiers.

Les inhibiteurs chimiques qui répondent aux exigences de cette norme de performance sont testés pour montrer qu’ils limitent la formation de tartre de calcium et réduisent la corrosion métallique. Les tests vérifient également que l’inhibiteur est compatible avec les composants non métalliques que l’on trouve couramment dans les systèmes de chauffage central modernes.

Ces tests sont importants pour assurer la conformité avec les réglementations du gouvernement britannique telles qu’énoncées dans Building Regulations for Conservation of Fuel and Power (document approuvé L – Angleterre et Pays de Galles) et dans le document connexe, Domestic Building Services Compliance Guide (édition 2013), tous deux disponibles sur le site du gouvernement britannique.

Ces documents exigent que le système de chauffage soit soigneusement nettoyé et rincé avant l’installation d’une nouvelle chaudière. Ils exigent également lors du remplissage final d’un système l’ajout d’une formulation de traitement chimique au circuit primaire pour contrôler la corrosion et la formulation de tartre et de boues.

La certification par le biais de CIAS démontre la conformité à ces exigences.

Dispositifs anti-brûlure et de contrôle de la température

Depuis le début des années 90, le marché de la santé et le marché intérieur avaient un besoin important d’une méthode d’évaluation et de certification des dispositifs de lutte contre les brûlures et de contrôle de la température. La demande a augmenté en 1993, lorsque le National Health Service du Royaume-Uni a exigé un régime de test renforcé et robuste pour les vannes de mélange thermostatiques (TMV) pouvant réagir à une défaillance de l’eau froide. Étant donné que l’eau chaude est la principale méthode utilisée pour contrôler la prolifération de légionelles dans le système d’alimentation en eau de nombreux établissements de soins de santé, il est extrêmement important d’avoir des dispositifs de contrôle de la température qui fournissent les performances escomptées. Quelques années plus tard, un besoin d’évaluation de dispositifs similaires pour le marché général résidentiel / du logement s’est fait ressentir.

Le programme BuildCert (qui porte maintenant le nom de NSF International) a créé une série de systèmes de tests et de certifications dont l’efficacité a été démontrée pour évaluer les dispositifs anti-brûlure et de contrôle de la température, qui peuvent aider les fabricants de ces produits à se conformer à la réglementation et aux exigences, notamment :

Le mémorandum technique 04-01 du ministère de la Santé du Royaume-Uni, pour s’assurer que les vannes soient conformes au supplément HTM 04-01, spécification de performance D 08 : vannes thermostatiques (établissements de santé)

Partie G de la réglementation du bâtiment du Royaume-Uni :

En vérifiant que les vannes sont conformes à la norme BS EN 1111 (vannes thermostatiques à haute pression) et/ou BS EN 1287 : (vannes thermostatiques basse pression)

Dans la mesure où les vannes sont conformes à la norme BS EN 15092 Vannes de bâtiment concernant les vannes de régulation de la température de l’eau chaude et toutes les exigences en vigueur

Pour en savoir plus sur les programmes et services spécifiques permettant de prouver la qualité et les performances de votre produit, consultez les onglets à gauche.

Robinets et accessoires

NSF International fournit tous les tests et certifications nécessaires pour les robinets et leurs accessoires afin que ces produits soient acceptés et conformes à l’échelle mondiale.

Les robinets sont tenus de respecter des normes de performance strictes dans la plupart des pays pour garantir leur sécurité, leur étanchéité et empêcher qu’ils aient des débits excessifs. Ces normes garantissent que les robinets et leurs composants peuvent résister aux contraintes au fil du temps et ne libèrent pas de contaminants nocifs dans l’eau potable.

Nos laboratoires internes d’essais de robinets sont constamment mis à jour et étendus. Par conséquent, si vous souhaitez tester et faire certifier votre produit selon une norme que vous ne voyez pas, cela ne signifie pas que nous ne la proposons pas. Contactez-nous pour en savoir plus !

Drainages de toit

NSF International fournit tous les tests et certifications nécessaires pour les drainages de toit disponibles sur le marché afin que ces produits soient acceptés et conformes à l’échelle mondiale.

Nous proposons des tests et des certifications sur les drainages de toit selon les normes et codes suivants :

  • Certification selon les normes ASME A112.6.4 Drainages de toit
  • Code international de plomberie (IPC)
  • Code uniforme de plomberie (CUP)
  • Tests selon les normes ASPE/IAPMO/ANSI Z1034 (Rapport d’attestation)

Les drainages de toit font partie intégrante de la construction des bâtiments. Les bâtiments doivent être équipés de drainages de la bonne taille et bien installés. En effet, s’ils sont mal dimensionnées, les occupants du bâtiment peuvent être confrontés à un risque pour leur sécurité.

Actuellement, NSF international teste selon la méthode ASPE/IAPMO/ANSI Z1034 pour déterminer les capacités de débit des drainages de toit vendus aux États-Unis. La norme exige la construction d’une reproduction de toit dans une zone de laboratoire et l’installation de pompes capables d’introduire de grandes quantités d’eau sur le banc d’essai afin de simuler des scénarios réels d’écoulement.

Contactez l’un de nos experts:

COMMENCER PAR ÉCRIRE ET APPUYER SUR ENTRÉE POUR LANCER LA RECHERCE